Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

T.A.F.T.A.

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mardi 11 Avril 2017 : Soirée-Débat « Le bien-vivre simplicitaire » au Québec


Derniers articles


Mais pourquoi donc une troisième ligne de métro à Toulouse ?


TOULOUSE (toujours ?) explosive


Jeudi 6 Avril 2017 : Projection-débat "AT(h)OME"


Jeudi 16 Mars 2017 : Conférence-débat "Quels transports pour Toulouse Métropole ?"


Samedi 18 Février 2017 : Manifestation de Stop Mine Salau


Une bonne nouvelle : Victoire contre l’évasion fiscale !



Mercredi 8 Mars 2017 : Soirée rencontre/débats "SEMENCES EN TEMPS DE CRISES"




Le collectif anti OGM 31 avec la participation des Faucheurs Volontaires et de l’association Pétanielle organisent à partir de 19h

au Hangar de la Cépière 8 rue de Bagnolet à Toulouse (métro Arènes)

une soirée rencontre/débats

SEMENCES EN TEMPS DE CRISES

autour du film Graines de liberté (30’) film de Jess Phillimore

L’histoire de la graine est devenue celle de la perte, du contrôle, de la dépendance et de la dette. Elle a été écrite par ceux qui veulent faire avec notre système alimentaire de vastes profits, quel que soit le coût réel. Il est temps de changer l’histoire !

Produit par la Fondation Gaia et le Réseau biodiversité africaine, en collaboration avec MELCA Ethiopie, Navdanya international et l’association GRAIN.

À partir du travail de Bénédicte Bonzi et en sa présence.

Semences dans la tourmente

Pour qu’ils se déplacent, une des stratégies de guerre consiste à affamer les hommes en détruisant leurs semences. De même, lorsque les catastrophes naturelles s’abattent, les semences sont détruites, disparaissent dans des tremblements de terre, s’envolent dans des ouragans. Ainsi, lorsque les conflits armés s’arrêtent, lorsque les éléments cessent de se déchaîner, ces semences se trouvent au cœur de programmes de reconstruction, et deviennent un enjeu politique : des dispositifs techniques révèlent alors des stratégies de contrôle des populations et de mainmise sur le vivant. En France les agriculteurs sont les témoins de la transformation du modèle agricole suite au plan Marshall. Au lendemain de la seconde guerre mondiale, le secteur agricole a lourdement payé « l’aide » internationale à travers une ouverture du marché imposant certains produits, et surtout certaines techniques. Nous souhaitons explorer le rôle des semences, dans la vie et la survie, le contrôle et la destruction, interrogeant avec vous le fait que si une résistance mondiale est en train de s’organiser autour de la semence, c’est peut-être bien qu’en temps de guerre, comme en temps de paix, ce patrimoine commun est aujourd’hui menacé.

extrait du dossier du N°142 du journal d’inf’OGM

et de témoignages de paysans et jardiniers de deux associations

Le Réseau Semences Paysannes,

Le Réseau Semences Paysannes est un réseau constitué de plus de soixante-dix organisations, toutes impliquées dans des initiatives de promotion et de défense de la biodiversité cultivée et des savoir-faire associés. Outre la coordination et la consolidation des initiatives locales, le Réseau Semences Paysannes travaille à la promotion de modes de gestion collectifs et de protection des semences paysannes, ainsi qu’à la reconnaissance scientifique et juridique des pratiques paysannes de production et d’échange de semences et de plants

Pétanielle

L’association Pétanielle réunit des paysans et des jardiniers en vue de la conservation et du développement de la biodiversité cultivée.

Ses activités portent principalement sur les céréales panifiables mais s’ouvrent également à d’autres espèces : orges, avoines, potagères… La conservation est réalisée par les jardiniers sur des parcelles de 1m² et par les paysans sur des parcelles mécanisables.


Publié le mercredi 1er mars 2017.

Version imprimable de cet article Version imprimable