Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

T.A.F.T.A.

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 24 Mai 2017 : soirée débat “Robotisation, Automatisation et CHOMAGE”


Derniers articles


Dimanche 30 avril 2017 : Rassemblement à Golfech


Mais pourquoi donc une troisième ligne de métro à Toulouse ?


TOULOUSE (toujours ?) explosive


Où en est le 3ème Procès AZF ?


Jeudi 6 Avril 2017 : Projection-débat "AT(h)OME"


Mercredi 10 Mai 2017 : Soirée-débat "Quel avenir pour Golfech ?"



Vendredi 22 Novembre 2013 : Rassemblement pour dire NON au projet "ZAC LES PORTES DU TARN"




RENDEZ-VOUS à 16H45 DEVANT LA MAIRIE DE SAINT-SULPICE POUR DIRE NON AU PROJET « ZAC LES PORTES DU TARN »

Déplacez-vous en mairie de Buzet-sur-Tarn, Roquesérière ou Saint-Sulpice afin d’exprimer sur les registres vos doutes et vos inquiétudes face à ce projet incohérent, cher et risqué qui va bouleverser durablement notre quotidien et notre cadre de vie. L’ENQUÊTE PUBLIQUE s’achève le 22 novembre 2013 à 17H00

Le projet ZAC Les Portes du Tarn, une zone logistique embranchée fer et commerciale, doit s’étendre sur 198 ha sur les communes de Saint-Sulpice et Buzet-sur-Tarn. Les terrains appartenant au périmètre de la ZAC, sont à ce jour fermés à l’urbanisation. Or, les porteurs de ce projet demandent à ce que « Les Portes du Tarn » soient déclarées « d’utilité publique » afin de permettre l’ouverture à l’urbanisation de cette zone alors même que le SCoT n’est pas approuvé et que les élections municipales, prévues en mars 2014, risquent de bouleverser le paysage politique local, notamment à Saint-Sulpice et Buzet-sur-Tarn.

Le dossier soumis à l’enquête publique n’apporte pas d’élément tangible permettant de conclure quant à l‘utilité d’un tel projet. Il reste toujours aussi flou, tant sur le financement, l’emploi, que les activités économiques. Il est toujours aussi taisant sur les impacts environnementaux, économiques, sociaux et sociétaux. Ce projet est une loterie dont la valeur de la mise est de 100 millions d’euros et la probabilité de succès est plus qu’incertaine. Une certitude cependant, il vise à détruire 166 hectares de terre agricoles fertiles à forte valeur ajoutée, bénéficiaires d’importants investissements régionaux, nationaux et européens. Les nuisances multiples liées à un trafic estimé à 34 000 véhicules/jour et à un embranchement ferré sont évidentes. Les menaces que fait peser un tel projet sur l’activité économique locale et le commerce de proximité sont à craindre. Enfin, le projet de contournement de Saint-Sulpice tel qu’il est proposé aujourd’hui et avant tout le point d’entrée de la future ZAC. Le chantage fait aux saint-sulpiciens, PAS DE ZAC, PAS DE CONTOURNEMENT est inacceptable. Ce projet inutile, risqué et cher qui va bouleverser durablement notre quotidien et notre cadre de vie s’illustre aussi bien par ses incohérences que par ses zones d’ombres. Le dossier soumis à enquête n’apporte pas les éléments nécessaires et suffisants pour déclarer le projet Portes du Tarn d’utilité publique.


Publié le mercredi 20 novembre 2013.

Version imprimable de cet article Version imprimable