Thématiques


Agriculture, OGM

Air - Eau

Arbres, sites et paysages

Climat

Communication

Déchets

Décroissance

Energie

Nanotechnologies

Nuisances hertziennes

Risques Industriels

Santé

T.A.F.T.A.

Transition

Transport

Urbanisme

Le Site national :

Dernière réunion


Mercredi 24 Mai 2017 : soirée débat “Robotisation, Automatisation et CHOMAGE”


Derniers articles


Dimanche 30 avril 2017 : Rassemblement à Golfech


Mais pourquoi donc une troisième ligne de métro à Toulouse ?


TOULOUSE (toujours ?) explosive


Où en est le 3ème Procès AZF ?


Jeudi 6 Avril 2017 : Projection-débat "AT(h)OME"


Mercredi 10 Mai 2017 : Soirée-débat "Quel avenir pour Golfech ?"



Implantation d’une crèche sur le site de l’ex poudrerie de Braqueville de Toulouse




Le jeudi 20 septembre 2012, soit la veille du 11ème anniversaire de l’explosion de l’usine AZF de Toulouse , le conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques de Haute-Garonne (CoDERST) se réunit pour prendre connaissance d’un avis favorable du contrôle général des armées (CGA) sur l’installation , à la demande de la mairie de Toulouse, d’une crèche, pour accueillir les enfants des salariés de l’oncopole, sur le site de l’ex poudrerie de Braqueville de Toulouse. Le CGA devrait préciser que la dépollution réalisée serait compatible avec l’implantation d’une crèche.

La poudrerie de Braqueville a été construite en 1916 pour fabriquer des poudres B. Relancée en septembre 1939, elle a été bombardée puis sabotée en mai 1944. Dans les années 1945-50, une fabrication de poudre à base de nitrocellulose, nitroglycérine, nitroguanidine a été mise en place. Il y eu aussi une production de nitrate fuel et le brûlage de cartouches. Elle a cessé toutes ses activités en 1976.

Le site de 58 hectares a été géré par la DGA puis cédé en partie à la communauté d’agglomération du grand Toulouse (CAGT). Le chantier de dépollution géré par la DGA a débuté en 2006 et s’est terminé en novembre 2008.Le chantier de dépollution a été lancé sur la base d’un usage futur industriel non sensible.

Cette implantation d’une crèche n’était pas prévue dans les activités prévues sur le site en accord avec la circulaire du 8 février 2007 qui précise que « la construction de ces établissements doit être évitée sur les sites pollués, notamment lorsqu’il s’agit d’anciens sites industriels »

Pour le CGA le terrain aurait été suffisamment dépollué pour permettre l’autorisation d’implantation d’une crèche. Mais le CGA précise bien que cette implantation ne peut se faire que si la crèche ne comporte pas d’aire de jeu extérieure non aménagée où les enfants seraient en contact direct avec le terrain !!!!!! . Il ne faut surtout pas que nos bambins mangent la terre polluée !!!

Le CGA précise aussi que les Ballastières situées à proximité ne provoqueront aucun risque ou nuisance pour la crèche !! Il y a pourtant dans ces ballastières des poudres et explosifs que personne ne sait traiter, sans parler de la proximité de l’ex SNPE site SEVESO seuil haut.

Alors la crèche de tous les dangers ??????????? Le bilan des avantages et inconvénients de cette localisation a t-il été fait ? Le CGA comme les services de la mairie ont-ils pris en compte tous les risques potentiels d’une telle implantation comme par exemple les risques de remontée de composées organiques volatils et de remontée de la nappe phréatique ? La mairie n’a t-elle pas d’autres sites alternatifs à proposer qui ne présentent véritablement aucun danger pour les enfants ? Après la crèche, pourquoi pas une piscine dans les ballastières !!!!!!!!!!

PJC nina et les Amis de la terre (contact D Molin 0632982021 et Rose Frayssinet 0561449487)


Publié le mercredi 19 septembre 2012.

Version imprimable de cet article Version imprimable